THE GEORGE KAPLAN CONSPIRACY. (Dijon – Fr.). Gabriel Afathi et Bastien Francoulon (machines, chants). Electropop rétrofuturiste. Synthpop nostalgique. Minimalpop atmosphérique. Mélodies abstraites et lunaires. Ambiances turbulentes et complexes. Rêverie catchy et sensibilité mélancolique.
« Recollected Memories ». Label Alter K.

“Le premier jour du reste de votre vie” (Octobre 1980). Jean Baudrillard, Cool Memories.

Mi-mars 2020. “En raison de la pandémie du Covid-19, l’école est fermée aux étudiant.e.s et au public à compter du lundi 16 mars 2020 pour une durée inconnue”. Mi-juin 2020, les diplômes (DNA & DNSEP) ont lieu. Sur dossier artistique, comme l’on dit. Trois mois de préparation à distance. Les diplômes sont PDF, Spark, Skype, Zoom, Classroom, Meet, WhatsApp, autrement dit Adobe, Microsoft, Google, Facebook. Le 23 juin, les résultats sont proclamés. Les projets des étudiant.e.s sont là, conséquents, pensés, argumentés. Mais il manque quelque chose. L’esad_orleans est une école d’art et de design. Après le confinement, on a senti un besoin d’air, de créer un appel d’œuvres. À partir du 18 septembre, les jeunes designers se reconfinent, à l’esad cette fois, dans notre galerie, pour déconfiner les œuvres absentes fin juin. Chaque jour, pendant 24 heures, un.e designer visuel / graphique et un.e designer objet / espace se partagent la galerie, chacun.e dans leur chambre, invitant le public à découvrir leur travail, l’œuvre et son processus.

DOMBRANCE. (Bordeaux – Fr). Bertrand Lacombe (aussi DBFC avec David Shaw). Pour une France qui danse. Avec Dombrance, tout devient possible. La Disco tranquille. Maintenant il nous faut un homme de dancefloor. Le remixeur qu’il nous faut. La fête, première des libertés. Danser autrement, une danse plus juste. La Danse forte. Pour que ça danse fort. La Danse en grand, la Danse ensemble.
« Poutou EP ». E47 Records.

QUINZEQUINZE. (Tahiti / Amiens – Fr). Tsi Min (machine) et Ennio (basse), Julia (machine), Marvin (synthe) et Robin (steel drum). Rencontre entre lamusique traditionnelle de Tahiti, les rythmes latino d’Amérique du Sud et les rythmes électroniques. Mélange d’influences diverses et nombreuses expérimentations mélodiques. Chant polyphonique aérien et atmosphère sonore et visuelle apaisante.
« Nevaneva ». Autoproduction.

THE MAUSKOVIC DANCE BAND. (Amsterdam – Pays-Bas). Nicola Niggebrugge (Altin Gun, ex-Jacco Gardner) et ses amis Mauskovic. Vis sous l’équateur du Brésil / Entre Cuba et Manille / À l’heure d’été c’est facile / Prends-moi la main, viens danser / Afrobeat vs cumbia vs disco vintage vs psyche groovy vs exotica coupé-décalé / Sous les sunlights des tropiques / L’amour se raconte en musique (-ique) / On a toute la nuit pour s’aimer (-er) / En attendant, viens danser !!!
« S/T ». Soundway Records.
mauskovicdanceband.bandcamp.com

STRUCTURES. (Amiens – Fr). Adrien Berthe (guitare, synthé / machines), Marvin Borges-Soares (basse), Pierre Seguin (chant, guitare), Oscar Siffritt (batterie). Post-punk rageur et mélancolique. Puissance mélodique et nerveuse. Noirceur atmosphérique et désenchantée. Froideur apocalyptique et brumeuse.
« How Does It Feel ? ». Deaf Rock Records.

BLACK SEA DAHU (Zurich – Suisse). Janine Cathrein (guitare, voix) et ses frères et ses sœurs et des amis (guitares, batterie, basse, percussions, violoncelle…). Folk ténébreuse à la beauté mélodique. Compositions subtiles et orchestrations gracieuses, douceur envoûtante de la voix et sincérité mélancolique. Pop-songs intimistes, soyeuses et profondément touchantes.
« White Creatures ». Mouthwatering Records.

MSS FRNCE. (Paris – FR). Miss Cambodge, Miss Moselle, Miss Troyes, Miss Vesoul. Miss Punk. Miss DIY. Miss Révolte. Miss Rock. Miss Agression. Miss Beauté. Miss Sincérité. Miss Guitare-Basse-Batterie. Miss Dénonciation. Miss Spontanéité. Miss One-Two-Three-Four. Miss Pogo. Miss Revendication. Miss Baston. Miss Coup de sang. Miss Anti. Miss Parfaite. Mss FRNCE quoi !
« IV ». Autoproduction.

CAMILLA SPARKSSS (Canada et Suisse). Barbara Lehnoff (chant, basse, claviers, machines…). Moitié féminine de Peter Kernel. Electro minimale et déstructurée. Rock abrasif et rugueux. Pop arty et féministe. Indus décalé et radical. Punk doux et élégant. Lo-fi expérimental et dissonant. Post-punk déviant et ombrageux. Noise subtile et extrême. Mélodies aussi belles que brutales.
« Brutal ». On The Camper Records.

GARGÄNTUA (Orléans – FR). Sous-titré « La chanson-techno inestimable du grand Gargäntua, père de Pantagruel, jadis composée par les Abstracteurs de quinte essence J4n D4rk (chant) et God3froy (machines) ». Pop techno hybride, poésie trash et performances scéniques. Textes désabusés en français au service d’un dancefloor enflammé. Décalage jouissif et original.
« EP à venir ».

 

Dans le cadre du parcours Propul’Son / scène régionale.